Après une sortie « champagne », nous remontons nos dobsons à la faveur d'une soirée annoncée claire. Les premières impressions sont mitigées mais le fort vent fini par balayer les nuages et la brume. Il fait un peu froid mais nous sommes parés pour une seconde observation en 3 jours.
L'installation terminée, nous jetons quelques coups d’œil réguliers à Jupiter pendant le crépuscule. Pas de Grande Tache Rouge annoncée ce soir. Trois satellites sont bien visibles. Un peu plus tard, un satellite semble se dédoubler ! Les smartphones viennent à notre secours : nous avons assisté à un phému. Un phému (phénomène mutuel) désigne une éclipse ou une occultation vue de la Terre entre les satellites galiléens. Ces phénomènes surviennent à peu près tous les six ans. Petit à petit, Io et Europe s'écartent.
Ensuite nous tournons nos télescopes vers le Lion. Nous utilisons le catalogue TOP 200 réalisé par Bruno Salque. Il a eu la bonne idée de mélanger étoiles, galaxies, astérismes… tous les objets présentant un intérêt dans un télescope de 200 mm.
Le premier de la liste est la Galaxie NGC 2903. Cette galaxie, très étendue, ne fait pas partie du catalogue Messier. C'est la galaxie de la « moustache du Lion » décrite par Jean-Noël quelques jours plus tôt. Surpris par cette belle spirale, nous continuons dans le « cou du Lion ». NGC 3190 est accompagnée par NGC 3193. A l'est se trouve NGC 3185 mais NGC 3187 n'est pas repérée. Il faudra revenir !!!
Deux étoiles doubles sympathiques ensuite : Gamma Leo (Algieba) a deux composantes jaunes tandis que 54 Leo possède 2 étoiles blanches.
Malgré sa signification, le « front », Algieba se situe dans la crinière du Lion. Juste à l'Est, NGC 3227 est une galaxie de Seyfert : son noyau est extrêmement brillant. Elle possède un compagnon presque collé, NGC 3226, encore un beau couple !
Sous le Lion, Messier 96 est plus difficile à trouver car elle manque d'étoile repère à son voisinage. Une fois pointée chacun peut trouver un cheminement différent pour serpenter entre M96, M105 et ses voisines. Le PSA indique 5 galaxies encore plus haut que nous nous amusons à retrouver. L'ensemble concentre 10 galaxies. Nous continuons par NGC 3521, assez isolée, encore plus loin sous le Lion.
Nous faisons un clin d’œil à Jean-Noël en observant le Fantôme de Jupiter qui se trouve au Sud de la 3ième étoile à l'Est d'Alphard « la solitaire », seule étoile brillante de l'Hydre. La nébuleuse du Clown est plus haute dans le ciel et proche de l'étoile Wasat, « milieu » des Gémeaux.

Nous décidons de ranger nos instruments. Avant de partir, nous jetons un coup d’œil sur les constellations visibles en profitant du ciel très clair. Après le Lion, la Vierge nous attend pour le lendemain. Déjà sont visibles vers l'Est, Le Bouvier, la Couronne Boréale, Hercule et même la Lyre. Belles perspectives !

TELECHARGER LE CROA complet : croa04.pdf