sao64

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Soirée blagues

- Le ciel est couvert quand nous arrivons mais nous n'envoyons pas de SMS d'annulation.
- Le 400 reste au chaud dans le coffre du véhicule.
- Installation du 300 sans collimation quand Saturne se montre.
- Suite à une erreur de rangement dans les boîtes de protection, nous pointons toute la soirée au 8mm au lieu du 14mm sans difficultés particulières grâce à notre « GOTO ». C’est en espérant grossir Neptune au « 8mm » que l’on s’aperçoit de la méprise.

2016-09a.jpg

La construction du dôme

Les images montrent le premier test qui a eu lieu vendredi 15 janvier 2016.

dome03.JPG dome04.JPG dome05.JPG
Le dôme mesure 3 mètres de diamètre. Il sera prêt pour la journée des familles 2016 (samedi 30 janvier, à partir de 14 heures à la salle de la Moutète à Orthez) mais des évolutions sont déjà envisagées...

Vendredi 7 mai 2015

CONSTRUCTION DU DOME
Nous avons visité de l'atelier Claverie Stores à Orthez. Nous avons rapporté 2 toiles m1 plus adaptées : le coton de la toile achetée par internet rétrécirait au lavage. Monsieur Claverie a accepté de nous aider pour coudre la toile avec une finition "professionnelle".
Nous avons testé avec le vidéoprojecteur les échantillons et avons constaté que la qualité de la toile n'est pas essentielle.
Nous décidons :
- de nous rendre à l'observatoire de Dax le samedi 23 ou dimanche 24 mai (date à confirmer) pour un complément d'information sur la chaîne optique et le dôme.
- de construire la structure du dôme.
- de réaliser une toile "prototype" avec un tissu basique par nos propres moyens pour la structure.
- d'écrire le projet pédagogique.
Nous reprendrons contact avec l'entreprise Claverie Stores pour une toile de qualité à la rentrée 2015.

NUIT DES ETOILES 2015
- pas d'inscription pour l'édition 2015.
- une soirée d'observation au centre de loisirs à définir.
- une soirée en fin d'été à Orthez ou à Loubieng.

OBSERVATIONS
- 3 CROAS en avril et une photo de la Lune en digiscopie.
- La page d'accueil du site a été modifiée pour mettre en évidence les soirées favorables à l'observation à Loubieng, sous réserve de météo conciliante.
- Cet été nous renouvellerons des bivouacs astronomiques à la montagne.

DIVERS
Prise de contact avec le club de Monein pour découvrir et étudier leur dernière acquisition.

AGENDA :
Prochaine réunion, le vendredi 5 juin 2015 à 20h30.
samedi 4 et dimanche 5 juillet 2015 : rencontre astronomique à Classun. Au programme : conférences, repas et observations.

Digiscopie suite

lune03.jpg
Photo prise le 23 avril avec la tablette, en direct sur l'oculaire.
Le cliché est non retouché.
(équipement: DELOS 17.3 + barlow x2)

PS : j'ai pu également revoir la tache rouge (hiha!!!)

Didier

Des bijoux dans la Chevelure de Bérénice

Nous profitons du beau temps au début des vacances scolaires pour enchaîner les observations. L'installation se fait en même temps que le coucher de Soleil alors qu'un bon vent chasse progressivement la brume. Ce soir, pas moins de 5 télescopes se positionnent petit à petit au bord de la route.

La très jeune Lune présente une belle lumière cendrée. Nous nous amusons à reconnaître des formations dans cette partie de notre satellite éclairée par des rayons solaires renvoyés par la Terre. Les mers sont visibles de mêmes que certains cratères dont Aristarque et Platon. Dans la partie éclairée, le cratère Endymion est le seul gros cratère nommée sur notre carte.
Nous passons à Jupiter. Les 4 satellites sont bien visibles. Nous prenons le temps de voir s'approcher Io de la planète géante puis passer sur le disque jovien. A ce moment là, le satellite paraît plus blanc que la surface jovienne.
Ensuite c'est au tour du Lion. NGC 3187 reste invisible mais nous avons poursuivi nos observations de la veille avec quelques galaxies dans la queue du Lion. Sous l'étoile Chertan, Didier repère un astérisme rappelant le Cocher près de NGC 3596. Dans le triangle Chertan « 2 petites côtes », Zosma (« gaine » en grec ancien ?) et Denebola « queue du lion » il trouve de nombreuses galaxies dont NGC 3686, NGC 3684 et NGC 3681.
Retour sur Jupiter, Io a poursuivi son chemin vers la gauche. Son repérage n'est plus possible mais à l'arrière, son ombre commence à parcourir la planète. Pour couronner le tout, la Grande Tache Rouge est elle aussi visible. Du grand spectacle !
Après minuit, nous poursuivons nos observations dans la constellation de la Vierge. Entre Denebola et Vindemiatrix (la vendémiaire, car son lever héliaque indiquait le début des vendanges à l’époque romaine), les étoiles 6 et 11 de la Chevelure de Bérénice et Rho de la Vierge servent de repères pour trouver la Chaîne de Markarian détaillée en avril 2013. Nommer toutes les galaxies vues à l'oculaire serait fastidieux tant elles sont nombreuses. Cependant, leur observation provoque à chaque fois étonnement et plaisir.
Encore plus tard dans la soirée, nous remontons nos télescopes dans la Chevelure de Bérénice. Jean-Noël « GOTO » est à la manœuvre. Visite guidée. Il s'agit d'une constellation assez faible même si Melotte 111 est l'un des plus grands amas du ciel. Juste au-dessus se trouve un groupe de six galaxies, plus quelques autres à droite et à gauche. La concentration est plus faible que dans la Vierge, ce qui facilite les repérages.
Au Nord-Est de ce groupe de galaxies, nous trouvons NGC 4631 et NGC 4656. La galaxie de la Baleine est une galaxie ressemblant à notre Voie-lactée vue par la tranche. La « Voie-Laxie » dirait Raphaël, le plus jeune astronome de la soirée. Des différences de luminosité parcourent sa surface. Une petite galaxie satellite, NGC 4627 représente son jet d'eau sur son dos ! A proximité, NGC 4656, a la forme d'une crosse de hockey.
Légèrement à l'Est de Melotte 111, NGC 4565, est appelée la galaxie de l'Aiguille. Elle surpasse la galaxie du Sombrero. Un trait noir (bandes de poussières) est visible dans la galaxie.
NGC 4725 présente un noyau brillant. Il est possible de deviner son unique « bras merveilleux ».
M64 a une apparence bien particulière avec un centre bien net.
NGC 5053 forme avec Alpha Com la base d'un triangle isocèle dont M53 est le sommet. Autant l'amas globulaire M53 se démarque facilement du ciel, autant le second amas globulaire est pratiquement impossible à déceler. Il ressemble davantage à un amas ouvert dont les composantes seraient très, très faibles. Un défi pour les observateurs amateurs de myrtilles :-)

TELECHARGER LE CROA complet : croa05.pdf
Voir la galaxie de la Baleine
Voir la galaxie de l'Aiguille

Balade dans la constellation du Lion

Après une sortie « champagne », nous remontons nos dobsons à la faveur d'une soirée annoncée claire. Les premières impressions sont mitigées mais le fort vent fini par balayer les nuages et la brume. Il fait un peu froid mais nous sommes parés pour une seconde observation en 3 jours.
L'installation terminée, nous jetons quelques coups d’œil réguliers à Jupiter pendant le crépuscule. Pas de Grande Tache Rouge annoncée ce soir. Trois satellites sont bien visibles. Un peu plus tard, un satellite semble se dédoubler ! Les smartphones viennent à notre secours : nous avons assisté à un phému. Un phému (phénomène mutuel) désigne une éclipse ou une occultation vue de la Terre entre les satellites galiléens. Ces phénomènes surviennent à peu près tous les six ans. Petit à petit, Io et Europe s'écartent.
Ensuite nous tournons nos télescopes vers le Lion. Nous utilisons le catalogue TOP 200 réalisé par Bruno Salque. Il a eu la bonne idée de mélanger étoiles, galaxies, astérismes… tous les objets présentant un intérêt dans un télescope de 200 mm.
Le premier de la liste est la Galaxie NGC 2903. Cette galaxie, très étendue, ne fait pas partie du catalogue Messier. C'est la galaxie de la « moustache du Lion » décrite par Jean-Noël quelques jours plus tôt. Surpris par cette belle spirale, nous continuons dans le « cou du Lion ». NGC 3190 est accompagnée par NGC 3193. A l'est se trouve NGC 3185 mais NGC 3187 n'est pas repérée. Il faudra revenir !!!
Deux étoiles doubles sympathiques ensuite : Gamma Leo (Algieba) a deux composantes jaunes tandis que 54 Leo possède 2 étoiles blanches.
Malgré sa signification, le « front », Algieba se situe dans la crinière du Lion. Juste à l'Est, NGC 3227 est une galaxie de Seyfert : son noyau est extrêmement brillant. Elle possède un compagnon presque collé, NGC 3226, encore un beau couple !
Sous le Lion, Messier 96 est plus difficile à trouver car elle manque d'étoile repère à son voisinage. Une fois pointée chacun peut trouver un cheminement différent pour serpenter entre M96, M105 et ses voisines. Le PSA indique 5 galaxies encore plus haut que nous nous amusons à retrouver. L'ensemble concentre 10 galaxies. Nous continuons par NGC 3521, assez isolée, encore plus loin sous le Lion.
Nous faisons un clin d’œil à Jean-Noël en observant le Fantôme de Jupiter qui se trouve au Sud de la 3ième étoile à l'Est d'Alphard « la solitaire », seule étoile brillante de l'Hydre. La nébuleuse du Clown est plus haute dans le ciel et proche de l'étoile Wasat, « milieu » des Gémeaux.

Nous décidons de ranger nos instruments. Avant de partir, nous jetons un coup d’œil sur les constellations visibles en profitant du ciel très clair. Après le Lion, la Vierge nous attend pour le lendemain. Déjà sont visibles vers l'Est, Le Bouvier, la Couronne Boréale, Hercule et même la Lyre. Belles perspectives !

TELECHARGER LE CROA complet : croa04.pdf

Champagne

Champagne pour ce CROA les bottes aux pieds. Vers midi, la météo prévoyait une petite fenêtre en début de nuit. Vers 17 heures de fortes averses compromettaient la sortie. Finalement, vers 20 heures, le ciel redevenait dégagé même si des bancs de brume voilaient régulièrement les étoiles.
Champagne ensuite puisque la dernière sortie collective datait du 12 décembre 2014. Pendant 4 longs mois, les perturbations et les nuages s'étaient installés sur nos belles Pyrénées. En clair, nous n'avions pas observé de tout l'hiver !!!
Champagne enfin, car la pluie de 17 heures a peut-être été décisive pour la qualité de la principale observation du soir : la Grande Tache Rouge de Jupiter.

Après une mise en station facilitée par un crépuscule tardif, nous baladons nos télescopes sur divers objets sans plan de marche précis, juste guidés par l'envie de retrouver quelques sensations derrière nos dobsons. Quelques carbonées, nébuleuses planétaires et galaxies selon nos souvenirs... et les éclaircies. Simple et plaisant.
L'essentiel nous attend. Jupiter est encore assez haute dans le ciel. Vers 23 heures, Jean-Noël pense apercevoir la Grande Tache Rouge. Nous restons perplexes. Les applications pour smartphones la montrent, mais à l'oculaire ce n'est pas évident. Pourtant la vision de Jupiter est superbe. Sur le dobson de 300 mm, avec le Delos de 14 mm derrière une barlow X3, nous grossissons 330 fois. L'image est nette et précise. Des couleurs sont bien visibles au-delà des 2 bandes équatoriales. Le temps passe et la Tache devient évidente pour tous. Nous l'avons enfin notre grosse bulle. Elle se situe sur la droite de la planète. Les brumes cachent régulièrement Jupiter mais nous profitons de chaque éclaircie pour mesurer sa progression. Nous observons une sorte de virgule à l'avant de la Tache (sur sa gauche). La vision est magnifique et se rapproche des dessins qui nous font tant envie dans nos magazines préférés.

Pas besoin de chercher une dernière image avant de ranger. Nous l'avons déjà. La Grande Tache Rouge restera longtemps dans nos esprits.

TELECHARGER LE CROA complet : croa03.pdf

Soirée souvenir

Motivé par le conseil de Patrick de sauter sur la moindre occasion pour observer, je sors mercredi, il fait beau et la Lune se lève après minuit. Je fais la collimation vers 21h, la visée de Jupiter montre que le chercheur n'a pas été déréglé depuis la dernière fois. Les 4 satellites sont visibles, dont un très proche de la planète.
Je m'installe vers 21h30 et je décide de ne pas m'aider de carte ou d'application du téléphone pour trouver des objets. Tous les numéros de catalogue de la liste Objets observés sur la gauche ont été recherchés au moment de la rédaction du CROA. Je vais donc commencer par les objets se couchant et aller petit à petit vers l'est.
Je commence bien entendu par la nébuleuse d'Orion, magnifique, qu'on avait en effet peu observée cette année. Puis je recherche les amas du Cocher, je tombe sur un par hasard et retrouve les deux autres, à gauche et à droite. Ils me font penser au quatrième, le ballon au pied de Castor. Je recherche alors la nébuleuse du clown, je pointe sur une étoile visible à l'œil nu, c'est une étoile du parachute qui aide à la localisation du clown, qui se trouve dans le champ de l'oculaire ! Je cherche une autre nébuleuse, celle du crabe. Elle est peu visible ce soir, et le filtre OIII n'arrange rien du tout, au contraire... Je me dis alors que je vais retenter d'observer la nébuleuse de la Rosette... Et encore une fois, je ne l'ai pas vue ! J'ai bien repéré l'amas ouvert en forme de 6 d'un dé qui se trouve en son cœur mais sinon, rien... Je descends un peu pour chercher l'amas au-dessus de la tête du Grand Chien, comme un ballon sur son nez.
Je fais une première observation de Jupiter, le satellite le plus proche a disparu, les autres se sont rapprochés.
A côté de Jupiter, une tâche nettement visible à l'œil nu. Je pointe dessus et je reconnais l'amas de la crèche. Je suis dans le Cancer ! Je me souviens d'un objet à côté de l'étoile la plus brillante, je le retrouve c'est un amas ouvert. A côté se trouve le Lion, je retrouve la galaxie de la moustache du Lion (surnom non officiel), si vous ne la connaissez pas, je vous la conseille, toute effilée et plutôt brillante. Sous le Lion, j'observe une série de galaxies mais sans les reconnaître. Je trouve le triplet plus vers l'arrière et cette figure de chanteur de jazz. Sous le Lion se trouve une constellation que je ne reconnais pas, peut-être l'Hydre ? Je cherche alors autour de certaines étoiles en quête du fantôme de Jupiter... Mais je ne trouve rien... Dans les lueurs de Lacq je discerne le Corbeau et décide de chercher la galaxie du Sombrero. Je pointe et tombe directement sur l'astérisme de la flèche qui pointe vers elle ! Dans le champ se trouve aussi l'astérisme en forme de tête de vache. En m'éloignant de l'horizon, je me dirige vers la Vierge. Je décide d'essayer de retrouver le chemin pris avec Jérôme dans la chaîne de Markarian. Je retrouve plusieurs galaxies, sans les reconnaître toutes, à peu près une vingtaine.
Arcturus n'est pas loin, je me rappelle qu'un objet se trouve entre cette étoile et Cor Caroli. C'est un amas globulaire !
Je me dirige alors naturellement vers les Chiens de Chasse, trouve la galaxie entre les deux étoiles, puis celle du tournesol puis celle du tourbillon qui me semble très nette. Je trouve la galaxie entre la deuxième étoile des Chiens de Chasse et l'étoile en bas à gauche de la cuve de la casserole, puis la galaxie juste à côté de cette étoile. Je suis le bas de la casserole et trouve la nébuleuse du hibou et sa galaxie voisine. Je termine le tour des galaxies de la Grande Ourse par les plus belles, mes favorites, celles du cendrier (surnom non officiel) et du cigare. Elles sont très brillantes et la troisième galaxie est bien visible également.
Cette brillance me fait penser de nouveau à Jupiter et je me demande si je peux voir l'ombre des satellites se rapprochant de la planète. Je regarde donc avec attention la surface de Jupiter et là, elle apparaît comme jamais je ne l'avais vue, la Grande Tache Rouge ! Elle se distingue nettement de la bande brune et est d'une couleur orange. Je reste à la contempler pendant un long moment... Mais je ne vois aucune ombre de satellite.
Après cette belle image, je me mets à regarder le zénith à l'œil nu, pendant quelques minutes, le ciel est beau et il fait bon. Je retourne vers le nord et remarque une tache assez importante non loin de l'horizon. Je la pointe au télescope et je reconnais le double amas de Persée ! Je ne voyais pas Cassiopée, cachée derrière ma maison. Je me dis que le tour est fini quand je vis à l'est qu'Hercule était levé. C'était l'occasion pour revoir M13 et le deuxième amas globulaire d'Hercule. Je trouve ce deuxième avec un peu plus de difficulté, ne me rappelant plus exactement où il était. Je remarque alors la tête du Dragon non loin, et j'observe alors la nébuleuse de l'œil de chat.
Comme à chaque fois, je termine l'observation en observant de nouveau l'objet le plus marquant, et je retourne naturellement voir la Grande Tache Rouge. Elle a tourné mais dans le sens opposé que j'imaginais. Du coup, je comprends que les satellites ne feront pas d'ombre puisqu'ils vont passer derrière la planète... Mais le premier qui avait disparu était de l'autre côté, il doit donc passer devant ! Malheureusement, je n'arrive pas à le distinguer. Je rentre vers 23h30, très content de cette observation et de cette petite révision !
Jean-Noël

TELECHARGER LE CROA complet : croa02.pdf

L'éclipse partielle solaire

Le vendredi 20 mars 2015 à partir de 9 heures, un brouillard tenace nous a empêchés d'observer l'éclipse dans le Béarn.

Malgré tout des observations ont pu être réalisées à l'école d'Audaux grâce au site internet CLIMSO.

Merci à Géraldine qui étaient "aux manettes" en haut du Pic du Midi.
lunette en h apha
coronographe en h alpha
Sur Ciel des hommes (version française du site APOD) avec une Lune en partie visible grâce à la lumière cendrée : lumière solaire renvoyée sur la Lune par la Terre.

Claude nous a envoyé des images prises depuis l'observatoire de Lyon, également sous le brouillard.
eclipse2015a.JPG
eclipse2015b.JPG

Rendez-vous en Espagne, le 12 août 2026, pour une ECLIPSE TOTALE.

Premiers essais de digiscopie

Il faisait beau ce soir, je suis sorti pour observer. J'ai fait des premiers essais de photos en mettant mon reflex juste derrière l'oculaire. L'alignement n'était bien sûr pas parfait, la mise au point hésitante... Voici ce que j'ai obtenu, sans aucun traitement. Sur la première on voit les bandes de Jupiter et sur la deuxième on voit deux satellites, Ganymède et Europe. J'ai aussi essayé de filmer, je vais voir ce que je peux faire avec le logiciel Registax.

Jupiter01.JPG
Jupiter02.JPG

Une sortie improvisée

Je m'installe sur site à 19h30, j'en profite pour procéder à une petite collimation avec l’œilleton (oups 15mm désaxé). Je règle les organes de visés et c'est parti.

Dans un premier temps, je me consacre au planétaire avec Vénus qui brille de mille feux. Je constate qu'elle a une forme quasi circulaire et en dé-focalisant elle ressemble à « PACMAN », génial ! Je poursuis, s'en m'y attarder, sur Mars qui surplombe d'environ 2° Vénus. Je termine par la géante gazeuse Jupiter autour de laquelle je distingue trois satellites. Muni du DELOS 1 7.3, j'admire longuement les bandes équatoriales quand soudain j'aperçois un disque noir entre celles-ci. En effet, la lune m'a offert son ombre sur Jupiter, je suis comblé.

Remis de mes émotions, je me dirige vers Cassiopée à la recherche de ces deux amas ouverts M52 (mag6,9) et M103 (mag7,4), le rendu est correct. Je poursuis avec le double amas de Persée qui m'offre un piqué remarquable, je contemple cette splendeur. Un détail m’interpelle au cœur du NGC 869, un chapelet de cinq étoiles formant un sourire puis juste au-dessus une étoile plus brillante et encore au-dessus, de part et d'autre de cette dernière, deux groupes d'une demi douzaine d'étoiles. Je relie les différents points de chaque groupe et là ! Je découvre un visage, je le surnomme « le clown de Persée ». Me sentant dans une soirée riche en émotion, je pointe les trois galaxies d'andromède, M31 et M110 ont un cœur très lumineux au détriment de leur aspect général. Les constellations des Poissons et de la Baleine me livrent des objets relativement faibles. Je poursuis avec M1 dans le taureau, qui est relativement lumineux et me parait plus gros que d'habitude (une impression peut-être). Je chausse le 30mm Kepler pour contempler le merveilleux M45, je compte une douzaine d'étoiles de magnitude sensiblement égale de couleur bleuté.

Il est 21 h15, il fait 7°c, la petite brise me glace le sang, je décide de pointer deux objets qui, je le sais, me laisseront une belle image pour aller dormir. Tel un feu de Bengale sur un gâteau d'anniversaire, Sirius jaillit dans le DELOS, la puissance thermonucléaire à l'état pur. Le guerrier Orion m'appelle sur son épée à la rencontre de M42/43, à ce moment là je regrette de ne pas avoir pris de quoi dessiner cette nébuleuse très lumineuse et contrastée. Un quadrilatère somptueux me fait penser à un œil. Les contrastes me laisse imaginer la silhouette d'un Phoenix survolant son territoire.

Enfin, je décide de rester sur cette image pour rentrer près du feu, avec des émotions et des étoiles plein les yeux.

Didier

TELECHARGER LE CROA complet : croa01.pdf

Février 2015

  • Dimanche 1er février, Vénus et Neptune, passent à moins d'un degré l'une de l'autre.
  • Vendredi 6 février, Jupiter passe à l'opposition.
  • Vendredi 13 février, Saturne et la Lune se lèvent ensemble.
  • Vendredi 20 février, une belle conjonction entre Mars, Vénus et la Lune.
  • Samedi 20 février, un superbe rapprochement entre Mars et Vénus.

Plus d'informations sur le podcast de Ciel et Espace Radio

Journée des familles 2015

Depuis 3 ans, nous répondons favorablement à l'invitation lancée aux associations orthéziennes, pour participer à la journée des familles.

Cette année, notre stand faisait la part belle aux maquettes :

  • Un superbe planétaire au-dessus du stand,
  • Une maquette en 3D de la constellation de la Lyre,
  • Une sphère armillaire,
  • Une maquette de la lunaison,
  • ...

Le vidéo-projecteur, le logiciel Stellarium et un dobson de 200mm ont rencontré leur succès habituel. Un excellent moment partagé.
Merci à tous.
Voici quelques images du stand prises juste avant l'ouverture au public.
JDE2015.jpg
JDE2015b.jpg
JDE2015c.jpg
JDE2015d.jpg

Astro-résolutions

  • Anticiper ses observations
  • S'organiser pour les grands rendez-vous célestes
  • Découvrir une facette inexplorée de l'astronomie
  • Évaluer les véritables limites de son instruments
  • Faire le tri dans son matériel
  • Partir vers de nouveaux horizons
  • Partager son expérience ou ses résultats avec les autres
  • Rencontrer les élus pour faire baisser la lumière

Astronomie Magazine 174 – Janvier 2015

Balladodiffusion...

Comment s'est formé le système solaire?
Quel est l'état des connaissances sur les planètes de notre système solaire?
Pourquoi étudier les comètes?
...

Françis Rocard publie aux éditions Le Pommier les dernières nouvelles du système solaire. Il en discute avec Mathieu Vidard dans l'émission La tête au carré de France Inter.

Sur Ciel et Espace Radio, les éphémérides changent de formule mais sont toujours aussi intéressantes.

Bonne écoute.

Vénus et Mercure au-dessus d'Orthez

2015-01e.JPG
2015-01d.JPG
2015-01c.JPG
Un petit livre pour en savoir plus sur Vénus en 2015.

La comète Lovejoy C/2014 Q2

Terry Lovejoy, astronome amateur australien, a découvert cette comète le 17 juillet 2014. Elle est actuellement visible depuis la France. Elle a traversé la constellation du Lièvre et se situe dans celle de l'Eridan avant de rejoindre le Taureau.
2015-01a.jpg
En ce début d'année 2015, malgré la Lune très gênante et presque voisine, elle est visible aux jumelles depuis le centre d'Orthez.

2015-01b.jpg
Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Plus d'informations sur le site heavens above

Deux messages sur le forum de Webastro pour mettre à jour Stellarium et faire apparaître la comète :
webastro 1
webastro 2

Les éphémérides 2015

- Dimanche 11 janvier :
rapprochement Mercure et Vénus (40').
- Dimanche 11 janvier :
la comète Lovejoy atteint sa magnitude maximale.
- Lundi 19 janvier :
rapprochement Neptune et Mars (16' seulement).
- Mercredi 21 janvier :
un fin croissant de Lune accompagne Mercure (à gauche) et Vénus.
- Samedi 24 janvier :
un triple passage d'ombre sur Jupiter.
- Dimanche 1er février :
rapprochement Vénus et Neptune (0,8°)
- Vendredi 20 février :
rapprochement Vénus et Mars (1°) non loin d'un fin croissant de Lune.
- Samedi 21 février :
rapprochement Vénus et Mars (0,5°)
- Mercredi 4 mars :
rapprochement Vénus et Uranus (5' seulement)
- Mercredi 11 mars :
rapprochement Vénus et Mars (16' seulement)
- Vendredi 20 mars :
maximum de l'éclipse de Soleil (environ 75%) vers 9h30 TU.
- Mercredi 1er juillet :
rapprochement Vénus et Jupiter (0,4°)
- Samedi 18 juillet :
Vénus, Jupiter et la Lune forment un beau triangle (5°)
- Samedi 5 septembre :
la Lune occulte l'étoile Aldébaran à 4h51 TU.
- 28 septembre :
éclipse totale de Lune dans la nuit de dimanche à lundi de 2h11 à 3h23 TU.
- Samedi 10 octobre :
rapprochement Lune, Vénus, Mars et Jupiter en fin de nuit.
- Dimanche 11 octobre :
rapprochement Vénus, Mars, Jupiter et Mercure en fin de nuit.
- Dimanche 18 octobre :
rapprochement Jupiter et Mars (0,4°) en fin de nuit.
- Jeudi 29 octobre :
la Lune occulte l'étoile Aldébaran de 21h38 à 22h42 TU.
- Samedi 7 novembre :
Mars, Vénus et la Lune forment un trio en fin de nuit sous Jupiter à 8°.
- Mardi 24 novembre :
maximum de magnitude (5) de la comète Catalina dans le ciel de l'aube.
- Mercredi 23 décembre :
la Lune occulte l'étoile Aldébaran de 18h01 à 19h05 TU.

Cette année sera marquée par 3 phénomènes remarquables :

1 – Une éclipse de Soleil
C'est l'éclipse de la décennie avant l'éclipse totale de Soleil qui aura lieu au Pays Basque espagnol en 2026.

2 – La planète Vénus indique 5 planètes du système solaire :
- Mercure :
le dimanche 11 janvier (40' seulement) ou bien avec l'aide d'un fin croissante de Lune le mercredi 21.
- Neptune :
le dimanche 1er février (0,8°).
- Mars :
le samedi 21 février (0,5°).
- Uranus :
le mercredi 4 mars (5' seulement)
- Jupiter :
le mercredi 1er juillet (0,4°).
Le samedi 6 juin, Vénus est à son élongation maximale (45°) et reste visible 3 heures après le coucher du Soleil.
Le lundi 26 octobre, Vénus est à son élongation maximale (46°) dans le ciel du matin. Elle se lève 4 heures avant le lever du Soleil.

3 - La Lune occulte 3 fois l'étoile Aldébaran du Taureau :
- Samedi 5 septembre : à 4h51 TU.
- Jeudi 29 octobre : de 21h38 à 22h42 TU.
- Mercredi 23 décembre : de 18h01 à 19h05 TU.

Réunion du vendredi 5 décembre 2014

LA SECTION A 10 ANS !!!
- Les 10 premières années ont été marquées par de nombreuses animations. Les 10 prochaines doivent permettre au club de se pérenniser et pourquoi pas de franchir le pas de l'astronomie collaborative.
- Un projet de fête a été évoqué pour marquer les 10 ans de la section avec animation et inauguration du dôme par exemple.
- Un projet de nouveau logo a été présenté. Il pourrait décorer vestes polaires, cartes de visites... Son intégration sur le site internet demandera du temps. Des améliorations ont été suggérées.
- Le nouveau local est utilisé depuis 4 mois. Un inventaire du matériel et des activités « clés en mains » est en cours. Nous disposons en particulier de 4 « Dobsons » dont 2 de 200 mm de diamètre.
- Des ateliers astronomiques sont menés de 17h à 18 h chaque mercredi de novembre à février 2015 au centre de loisirs. Des ateliers similaires sont menés à l'école d'Audaux le mardi soir. Ils peuvent être transposés dans d'autres écoles assez facilement.

PROCHAINS RENDEZ-VOUS
- vendredi 9 janvier 2015
- vendredi 6 février 2015
- vendredi 6 mars 2015
- vendredi 3 avril 2015
- jeudi 7 mai 2015
- vendredi 5 juin 2015

CONSTRUCTION DU DÔME
Merci aux 3 bricoleurs pour leurs projets astucieux et très avancés. Après une longue discussion le problème de la tension de la toile n'a pu être solutionné !!! Les recherches continuent donc. Le solde du budget 2014 servira à l'achat d'un vidéoprojecteur, outil de nos animations futures. Il s'agit de l'Acer H5380BD qui dispose d'un bon rapport qualité prix (360 euros), d'une forte luminosité (3 000 lumens) et d'une connectique complète.

AGENDA :
Vendredi 9 janvier 2015 : prochaine réunion.
Lundi 19 janvier 2015 : conférence sur les cadrans solaires à la SAPO.
Samedi 7 février 2015 : journée des familles à la Moutète.
Vendredi 20 mars 2015 : éclipse de Soleil partielle (75%).
Samedi 21 mars 2015 : marathon Messier.
Avril : balade céleste dans un village landais.
Été 2015 : anniversaire de la section.

Réunion du vendredi 7 novembre 2014

CONSTRUCTION D'UN DÔME
Avec beaucoup de matériel de récupération, Patrick a présenté un mini planétarium auto-construit, de la demi-sphère au vidéo-projecteur fabriqué à partir d'un rétroprojecteur. Impressionnant !
Un vidéo projecteur du commerce apporte une qualité d'image supérieure mais avec un recul plus important (environ 5 mètres pour un dôme de 2 mètres de diamètre) et surtout un prix 20 fois supérieur !
La construction d'un dôme plus grand, 3 mètres de diamètre, est envisagée.
dome01.jpg SPHERE ARMILAIRE
Jean-Noël a présenté sa sphère armillaire déjà bien avancée. Elle permet d'expliquer facilement :
- les saisons à différentes latitudes,
- les hauteurs relatives de la Lune par rapport au Soleil,
- la visibilité des planètes,
- ...
sphere03.jpg EPHEMERIDES
- le 12 novembre de 15h30 à 19h, « acométage » de Philae en direct au bar l'Entropie rue Bernadotte à Pau. Rediffusion des meilleurs moments en soirée. Visible également sur le site du CNES.
- le 13 novembre, Vénus se rapproche de Saturne (Soho version coronographe).

DIVERS :
- Une balade céleste a été envisagée dans un village des Landes.
- Des renseignements vont être pris auprès d'une responsable départementale des Francas pour le projet Petite Ourse de l'AFA.

- page 1 de 6